Manifester de la joie est bon !

Joie et Santé au Quotidien ! Pourquoi et Comment ?

Joie étrange pour celui qui chaque jour la man­i­feste, faisant fi de la tour­nure des événe­ments négat­ifs que sus­cite ce monde enclin à la dérive. L’extérioriser est une façon de rire de la vie, de la chanter, de la danser. Le cha­grin, l’affliction, la mélan­col­ie, la souf­france, la plainte ne font que nous entraîn­er de plus en plus vers la dépré­ci­a­tion du cap­i­tal mis à notre dis­po­si­tion à savoir, la belle vie.

Nous sommes faits pour être joyeux en toutes cir­con­stances. C’est un état d’esprit à adopter, et cul­tiv­er la joie per­met de dire mer­ci à celui qui en est l’auteur. La Puis­sance Infinie à l’origine de toutes choses nous donne l’occasion de la man­i­fester à chaque instant de notre exis­tence.

Cela ne dépend que de nous d’en faire ce que nous voudri­ons qu’elle soit. Joie, tristesse sont à notre portée. À nous de faire le bon choix sachant que la joie pro­cure la san­té.

La joie est communicative !

Man­i­festez de la joie autour de vous — C’est un bon moyen de com­mu­ni­ca­tion


Qu’est-ce que la joie ?

Par­mi l’un des neuf fruits de l’esprit, la joie vient juste après l’amour. La joie et la san­té au quo­ti­di­en mènent à la paix du corps et de l’e­sprit.

La joie est une émo­tion, un sen­ti­ment. Elle provient de la sat­is­fac­tion d’un désir, de la gai­eté du cœur, et trans­porte l’être dans sa pléni­tude de vie.

Elle est sou­vent vive et exal­tante. Descartes dis­ait : « La joie est une agréable émo­tion de l’âme. »

Oui, votre être tout entier vibre lorsque la joie y est présente. Elle est asso­ciée à votre cœur sym­bol­ique, siège de vos émo­tions, de vos désirs, de vos sen­ti­ments, ce qui fait dire à Corneille : « La joie n’est qu’un épanouisse­ment du cœur ! »

Elle est égale­ment asso­ciée aux petits bon­heurs du quo­ti­di­en. Une fleur, un ani­mal qui joue, des enfants qui s’amusent, un bel arbre majestueux, un sourire, un geste généreux soulève en vous une admi­ra­tion pro­fonde et vous voilà trans­porté. Vous croyez en ce monde d’amour, de paix, de générosité, de partage.

Dès lors que votre joie intérieure est extrême, il se dégage de la lumière, de la chaleur au point que vous éprou­vez la sat­is­fac­tion d’exister. Vous ray­on­nez, vous exal­tez ! Cela crée en vous une envie de partager, de don­ner cette joie qui vous habite à tous ceux qui vous entourent, qui vous sont proches.

Par un sourire généreux vous dites à ceux que vous croisez dans la rue, au marché, que le monde est beau et qu’il mérite con­sid­éra­tion. La joie est dans votre regard. Le regard du monde, de l’homme, de la nature si riche, si belle, si généreuse. Elle chas­se la néga­tiv­ité et vous amène à voir ce verre tou­jours à moitié plein. Plein de beauté, de bon­té, de fra­ter­nité, d’amour.


Comment se manifeste la joie ?

Elle se man­i­feste de dif­férentes manières. Elle peut être douce, calme, sere­ine. Elle peut s’exprimer de manière bruyante, par­fois inso­lente. La joie peut être invis­i­ble à l’œil et rester cachée dans le secret du cœur. Elle se trans­forme égale­ment en pleurs pour les plus sen­si­bles.

Vous con­nais­sez sans doute cette expres­sion : « Pleur­er de joie ! » lorsque l’émotion est très forte devant une issue heureuse, en récom­pense d’un effort surhu­main ou lorsque la jus­tice est ren­due, devant la dif­fi­culté vain­cue.

La joie est asso­ciée à une saine ali­men­ta­tion. Le plaisir de la table, la joie de recevoir, de partager le repas famil­ial ou entre amis.


Quand exprimer votre joie ?

Exprimer la joie chaque jour, à chaque instant est un moyen d’extérioriser vos émo­tions d’une manière pos­i­tive qui ne manque pas de vous apporter un bien-être durable pour la journée mal­gré les vicis­si­tudes de la vie.

Portez votre regard sur ce qui est beau, ce qui mérite con­sid­éra­tion ; que ce soit là, l’objet con­tin­uel de vos pen­sées. Votre corps physique ne s’en portera que mieux. Les mots asso­ciés à la joie trou­vent un écho en l’épanouissement de soi. Allé­gresse, enchante­ment, délice, ivresse, exul­ta­tion, jubi­la­tion, ravisse­ment sont des anti­dotes à l’ennui, à la peine, à la souf­france, au mal-être, au déni de vie.

Joie et san­té au quo­ti­di­en con­tribuent à faire de vous une per­son­ne agréable à fréquenter. La joie est com­mu­nica­tive, elle se remar­que et ne soyez pas éton­né des com­pli­ments que vous ne man­querez pas de recevoir.

Des choses simples pour notre bonheur au quotidien

Les petits riens de la vie courante pro­curent de la joie


La joie contribue à votre bien-être émotionnel, Comment ?

Il vous appar­tient de recon­sid­ér­er votre vie, votre envi­ron­nement et trans­former l’état des lieux pour en faire un havre de paix, de joie, d’amour et en con­séquence de bien-être.

Per­son­ne ne peut, ni ne doit faire à votre place ce que vous voudriez être, sur la façon de con­sid­ér­er votre vie. Créer votre espace de vie dans lequel vous vous épanouis­sez aug­mente votre joie.

Recevoir afin de pass­er ensem­ble de bons moments con­vivi­aux autour d’un bon repas est un moyen d’échanges con­tribuant au bon­heur.

La joie et la san­té au quo­ti­di­en appor­tent un bien­fait durable dans votre vie !

Que faire pour manifester votre joie en toutes circonstances ?

Il est impor­tant de vous remuer. De remuer vos méninges pour trou­ver des solu­tions adéquates à votre épanouisse­ment. Évidem­ment cela doit se faire le plus naturelle­ment. L’aide peut être psy­chologique, physique, matérielle. Il suf­fit de pren­dre con­science des change­ments à apporter dans votre exis­tence, de met­tre en place les moyens à apporter aux change­ments néces­saires et d’agir en con­séquence.

  • Pren­dre con­science
  • Trou­ver des moyens
  • Agir

Il est impor­tant de chang­er votre regard sur le monde. Le monde, vous ne pou­vez pas le chang­er. Mais si cha­cun, indi­vidu­elle­ment, fait sa part, ce monde chang­era imman­quable­ment en un monde meilleur dans lequel il fait bon vivre. Tel le col­ib­ri de l’histoire qui jetait une goutte d’eau sur un immense incendie de forêt à cha­cun de ses voy­ages dis­ant : « Je fais ma part ! »

Quand l’humain cul­tivera la joie en son cœur, qu’il sèmera les graines de joie autour de lui, alors la lutte cessera. Le voulons-vous vrai­ment ? C’est à tout un cha­cun d’y répon­dre ! Quelle par­tie de vous par­ticipe à ce change­ment rad­i­cal de votre manière de penser, d’agir, de con­sid­ér­er la vie comme étant la source du bien-être ?

La joie est indis­so­cia­ble à la qual­ité de votre vie. La joie est sou­vent asso­ciée à la bonne nou­velle. Une bonne nou­velle rend joyeux, n’est-ce pas ? Alors faîtes tout votre pos­si­ble pour apporter autour de vous de belles pen­sées, des pro­pos con­struc­tifs qui guéris­sent le cœur et l’âme.

Cessez de col­porter les nou­velles peu réjouis­santes. Et si par hasard vous ne trou­vez rien à dire, alors vous savez ce qui vous reste à faire. Un sage a dit : « Telles des pommes d’or dans des ciselures d’argent telle est une parole dite en son temps ! » (La Colombe) Soyez avare de paroles sauf pour bénir, pour louanger, pour panser, pour dis­ci­plin­er dans la jus­tice.

Quand vous don­nez, faites-le avec joie. « Que votre main gauche ne sache pas ce que fait votre main droite ! » dit le sage ! (La Colombe). Oui, ne faites pas comme ces vedettes du sport, du ciné­ma qui son­nent de la trompette annonçant la somme d’argent don­née pour telles ou telles caus­es. C’est très bien ce qu’ils font. Mais sou­vent c’est leur sur­plus qu’ils don­nent et ils ont la néces­sité impéra­tive de faire savoir qu’ils ont don­né et com­bi­en ils ont don­né. Énor­mé­ment de gens dans l’anonymat don­nent chaque jour de leur temps, de leur tal­ent et ne son­nent pas le cla­iron. Soyez de ceux-là ! Votre joie sera toute intérieure de vous et vous dormirez bien avec la sat­is­fac­tion d’avoir fait votre part. Celui qui regarde dans le secret de votre cœur vous le ren­dra !

La musique est la douceur de l'âme !

Don­nez à votre enfant ce qui peut l’aider à être créatif. Développez en lui le goût de la lec­ture, de la musique, de l’art.

Com­mencez dès son plus jeune âge à lui faire acquérir de belles qual­ités d’amour, de joie, de partage qui le suiv­ront tout au long de sa vie d’adulte.

Don­nez-lui l’ex­em­ple en faisant ce tra­vail sans vous lass­er, con­tin­uelle­ment.

Plus tard, vous vous remercierez !

Ne man­quez jamais de lui dire com­bi­en vous l’aimez, com­bi­en il compte pour vous !

Un sage a dit : “Sur le moment, la dis­ci­pline n’est pas un sujet de joie, mais plus tard elle pro­duit un fruit pais­i­ble, à savoir, la Jus­tice” (La Colombe)

Dans le courant de bien des jours, votre enfant vous remerciera !



Votre alimentation peut-elle contribuer à augmenter votre joie ?

Oui ! Vous con­nais­sez tous les plaisirs de la table ! Une ali­men­ta­tion appro­priée est néces­saire à votre bien-être physique. Cette nour­ri­t­ure doit être riche, var­iée, col­orée, savoureuse. Vous mangez d’abord avec vos yeux, votre odor­at. Le goût vient ensuite pour le plaisir de votre palais de délice.

Enfin la joie et la san­té au quo­ti­di­en con­tribuent à faire de vous une per­son­ne à part qui ray­onne telle une lumière sur la route de la vie.

Moment convivial autour de la table à manger

Manger est d’abord un plaisir. Une table bien rangée est déjà une sat­is­fac­tion


De nos jours votre joie peut être entachée par la mauvaise qualité des aliments ! Comment y remédier ?

Aujourd’hui, l’industrie ali­men­taire a sup­plan­té la pré­pa­ra­tion de votre ali­men­ta­tion fait mai­son avec des recettes de vos grand-mères. Ceci est dû en par­tie à votre style de vie mod­erne. Mais il ne doit pas en être ain­si ! Votre ali­men­ta­tion doit être au cen­tre de votre préoc­cu­pa­tion pre­mière.
Cela com­mence par le marché. Achetez des ingré­di­ents de qual­ité, bio si pos­si­ble. Ensuite, vous les pré­parez. Il existe nom­bre de recettes faciles à réalis­er tout en écoutant une musique de votre choix que vous aimez. Peu de nour­ri­t­ure est indis­pens­able en fait pour se nour­rir con­ven­able­ment chaque jour.

Priv­ilégiez la qual­ité à la quan­tité. Devant l’abondance de nour­ri­t­ure que pro­duit la terre, vous pou­vez et devez chang­er rad­i­cale­ment votre manière de vous nour­rir.


Comment combler la défaillance alimentaire ?

Les com­plé­ments ali­men­taires peu­vent vous aider à faire face aux carences de l’alimentation indus­trielle mod­erne. Si vous vous entretenez régulière­ment par une bonne ali­men­ta­tion, votre joie sera com­plète et vous con­naîtrez une vie meilleure. Chaque jour votre corps a besoin d’éléments vitaux pour assur­er une bonne homéostasie, c’est-à-dire un équili­bre par­fait de tous vos organes fonc­tion­nels.

Il faut dis­tinguer ici les macronu­tri­ments que sont :

  • Les fibres
  • Les pro­téines
  • Les lipi­des
  • Les glu­cides

Des micronu­tri­ments que sont :

  • Les acides aminés
  • Les acides gras essen­tiels (AGE)
  • Les minéraux
  • Les vit­a­mines

Une algue appelée Spir­u­line prise quo­ti­di­en­nement apporte les élé­ments néces­saires pour une san­té opti­male. Vis­itez ma page dédiée à cet ali­ment com­plet pour en savoir plus.

Des fruits et légumes à consommer sans modération pour votre plus grande joie

Goûtez à tout ce qui est sur votre table pour votre plaisir

Conclusion

Que ce soit par la pen­sée, par l’action, la façon de vous vêtir, de vous nour­rir, trou­vez en vous ce bon­heur tant recher­ché, cette joie qui vous ani­me et vous trans­forme en un être de lumière jour après jour.

Pensez‑y !

Trou­vez de la joie dans les choses sim­ples de la vie. Vous n’avez pas besoin de faire des mil­liers de kilo­mètres pour trou­ver ce qui est en vous et autour de vous. Il vous appar­tient de trans­former chaque jour les petites choses de la vie courante en un sujet de joie. Ne vous inquiétez de rien ! Avec l’amour et la joie, vous trou­verez la paix du corps et l’esprit.


LA SIMPLICITÉ EST UN ART


Par­mi les joies de la créa­tion il y a les ani­maux de toutes espèces. Ils con­tribuent à nous rem­plir de joie, d’émer­veille­ment, d’in­ter­ro­ga­tions sur leur exis­tence et la place qu’ils ont dans la bio­di­ver­sité présente partout à l’échelle de notre belle planète Terre que nous avons le devoir de pro­téger. Nous con­sta­tons mal­gré leur force pour beau­coup, com­bi­en ils sont frag­iles, vul­nérables. Allons à leur ren­con­tre grâce la générosité d’une voyageuse extra­or­di­naire qui nous fait décou­vrir ce monde spé­cial, celui des ani­maux en pleine nature !



Je vous invite par ailleurs à pren­dre en con­sid­éra­tion l’ar­ti­cle 3 méth­odes pour rester zen au quo­ti­di­en.

Portez-vous bien !

Variez votre alimentation ! Mettez-y de la couleur

Met­tez de la couleur dans vos assi­ettes ! Le plaisir des yeux d’abord !


2 réflexions au sujet de “Joie et Santé au Quotidien ! Pourquoi et Comment ?”

Laisser un commentaire