Spiruline, un aliment complet

La Spiruline, Un Aliment Complet

Pourquoi vous ne devriez plus vous pass­er de la spir­u­line ?

L’alimentation reste la prin­ci­pale préoc­cu­pa­tion de l’humain. Chaque jour il faut se nour­rir et de la bonne manière si vous voulez préserv­er votre cap­i­tal san­té. En effet, il ne faut pas atten­dre de se sen­tir mal pour se pos­er la ques­tion : « est-ce que je mange bien, est-ce que mon ali­men­ta­tion m’apporte vrai­ment ce dont j’ai besoin pour être en bonne san­té ? Il ne s’agit pas de combler un vide en mangeant n’importe quoi et n’importe com­ment. En dehors du fait que manger est d’abord un plaisir, il est impor­tant de veiller atten­tive­ment à la qual­ité de ce que vous met­tez dans votre assi­ette. Con­sid­érez la Spir­u­line un ali­ment com­plet !

Hip­pocrate a dit ceci cinq siè­cles avant l’ère du Christ : « que ton ali­ment soit ton médica­ment. »

Vous savez aujourd’hui com­bi­en il avait rai­son ! Sans tomber dans la démence de l’orthorexie un min­i­mum est à observ­er pour que vous ayez une saine ali­men­ta­tion.

Vous savez com­bi­en il est dif­fi­cile de nos jours de trou­ver de bons fruits, de bons légumes sus­cep­ti­bles de vous apporter les nutri­ments dont vous avez besoin jour­nelle­ment.

Vous con­nais­sez tous ce slo­gan :
« mangez 5 fruits et légumes par jour ! » Or, vous savez qu’il est dif­fi­cile de sat­is­faire ce besoin d’une ali­men­ta­tion saine, riche et var­iée en suiv­ant ce sim­ple con­seil.

Dans les années 50 puis 70 et encore aujourd’hui la son­nette d’alarme a été tirée au sujet de la perte par­tielle de valeur nutri­tive de cer­tains ali­ments. Il y a évidem­ment con­tro­verse sur ce sujet. Mais il y a néan­moins un principe de pré­cau­tion à observ­er car il s’agit de votre san­té et il vous appar­tient d’y répon­dre per­son­nelle­ment.

Chaque jour vous enten­dez par­ler de pes­ti­cides, insec­ti­cides, fongi­cides et autres …cides qui empoi­son­nent votre exis­tence et vous font douter de tout.

Le bio est devenu à la mode de nos jours. Manger bio, boire bio, s’habiller bio. Mais est-ce suff­isant ? La terre, l’air, l’eau sont si pol­lués que vous ne savez plus vrai­ment ce qui est bon et ce qui ne l’est pas.

Il existe une alter­na­tive cepen­dant à ces carences nutri­tion­nelles. Elle a pour nom Spir­u­line. Je vous mon­tre ses nom­breux bien­faits tout au long de cet arti­cle. En quoi la Spir­u­line est ali­ment com­plet ?

I. Présen­ta­tion de la spir­u­line
a) La spir­u­line : un végé­tal util­isé comme com­plé­ment ali­men­taire. La Spir­u­line est un ali­ment com­plet à votre ser­vice.

La spir­u­line est un com­plé­ment ali­men­taire obtenu à par­tir de cyanobac­téries du genre Arthrospi­ra.

C’est un par­fait antioxy­dant et un super ali­ment grâce à sa forte con­cen­tra­tion en macro-nutri­ments, micro-nutri­ments, acides gras essen­tiels (AGE) et des acides aminés.

A la base, la spir­u­line est un végé­tal qui con­tient une quan­tité impor­tante de pro­téines et qui est très riche en vit­a­mines B.12.

Par exem­ple, au nord du Lac Tchad il y a une région déser­tique du nom Kanem au cen­tre duquel dans des oasis, des points d’eau four­nissent une algue bleue, la spir­u­line.

Cette algue, cul­tivée notam­ment par des femmes, est con­som­mée sous forme de sauce par les pop­u­la­tions du Kanem et du Lac.

b) Orig­ine et local­i­sa­tion de la Spir­u­line

Jean Léonard rame­na d’une expédi­tion au Tchad en 1967 des galettes sèch­es ven­dues sur les marchés et con­som­mées par les indigènes.

Pierre Com­père iden­ti­fia cette micro-algue comme étant la Spir­uli­na platen­sis, par­ti­c­ulière­ment riche en pro­téines et qui mon­tre de fait une grande valeur ali­men­taire.

Dans les années 70 la spir­u­line devint extrême­ment pop­u­laire dans les pays indus­tri­al­isés.

La spir­u­line, cet ali­ment com­plet tire son nom de sa forme spi­ralée.

La prin­ci­pale espèce cul­tivée est Arthrospi­ra platen­sis. Elle est cul­tivée prin­ci­pale­ment en Chine, en Cal­i­fornie et à Hawaï aux États-Unis, en Côte d’Ivoire, au Mali, au Burk­i­na Faso.

II. Pourquoi et com­ment utilis­er la spir­u­line ?
a) Les bien­faits de la spir­u­line
La spir­u­line a un rôle anti-inflam­ma­toire
En out­re elle per­met d’amélior­er votre sys­tème immu­ni­taire.

C’est un anti-bac­térien effi­cace.
Elle a des pro­priétés antivi­rales.
Ses pro­priétés anti-oxy­dantes retar­dent le vieil­lisse­ment des cel­lules. b) Quelle util­i­sa­tion fait-on de la spir­u­line ?
Je vous recom­mande la méth­ode arti­sanale.

Dans la méth­ode arti­sanale elle se présente générale­ment sous la forme de brindilles, de pail­lettes et de micro-aigu­il­lettes, par­fois sous forme de pro­duits ali­men­taires dérivés.

Il est donc impor­tant de se ren­seign­er sur son orig­ine pour con­naître sa traça­bil­ité. Et obtenir ain­si de la spir­u­line de haute qual­ité nutri­tion­nelle, exempte d’éléments tox­iques indésir­ables (dus à une mau­vaise qual­ité de l’eau par exem­ple).

III. Une com­po­si­tion riche en élé­ments essen­tiels

De quoi la spir­u­line se com­pose-t-elle ?

La spir­u­line est riche en macro-nutri­ments, c’est-à-dire des fibres, des pro­téines, des vit­a­mines, des acides gras essen­tiels et des acides aminés (méthio­n­ine, cys­téine et lysine). Elle con­tient env­i­ron 60 % de pro­téines végé­tales.

Elle est égale­ment riche en micro-nutri­ments tels que le cal­ci­um, phos­pho­re, mag­né­si­um, fer, zinc, cuiv­re, man­ganèse, chrome, sodi­um, potas­si­um, séléni­um. Des vit­a­mines A, E, D, B1, B2, B3, B6, B8, K, du bêta-carotène, en font un ali­ment riche, comestible, digestible de par sa com­po­si­tion.

A cela s’ajoutent des enzymes dont la super­ox­yde dis­mu­tase qui con­tient du fer.

Enfin elle con­tient de la chloro­phylle et de la phy­co­cya­nine. Ce sont ces pig­ments qui don­nent à la spir­u­line une couleur bleu-vert.

La spir­u­line con­tient deux fois plus de pro­téines que le soja et trois fois plus que la viande ou le pois­son. De plus elle est bio disponible c’est-à-dire qu’une grande pro­por­tion des nutri­ments est assim­i­l­able par l’organisme.

Sa con­som­ma­tion ne requérant aucune cuis­son, ni trans­for­ma­tion préal­able, elle con­serve la plu­part de ses ver­tus nutri­tives.

Pour en savoir plus :

Inter­ven­tion du Doc­teur Jean-Louis Vida­lo

Vous pou­vez vous pro­cur­er le livre du doc­teur Jean-Louis Vida­lo en cli­quant sur lien suiv­ant :

https://standup22.shop/index.php?route=product/product&product_id=93

Principe de pré­cau­tion : Pour toute prise de com­plé­ment ali­men­taire par­lez-en à votre médecin si vous prenez des médica­ments pre­scrits par ces derniers.

IV. Pour con­clure :

Votre corps est votre tem­ple et con­tient ce qu’il y a de plus pré­cieux en vous. Par lui vous exis­tez, vous vous mou­vez ; il vous appar­tient de veiller à son bon fonc­tion­nement, être à son écoute, et ce, con­tin­uelle­ment. La Spir­u­line, cet ali­ment com­plet peut vous aider !

Il vous alerte quand quelque chose ne va pas et vous devez veiller à répon­dre à ses attentes. Vous pou­vez vous faire aider par un pro­fes­sion­nel de la san­té, mais vous devez être vig­i­lant quant à la manière d’en pren­dre soin et rester maître en la matière. C’est votre corps, il vous appar­tient, il n’est pas à quelqu’un d’autre. Par con­séquent, c’est vous qui en dernier ressort décidez de lui don­ner le meilleur pour lui-même.

Vous com­prenez que ce qui est impor­tant c’est ne pas soign­er le mal mais de faire de la préven­tion.

Une bonne hygiène de vie, une bonne ali­men­ta­tion, un som­meil suff­isant et qual­ité, des com­plé­ments nutri­tion­nels de valeurs con­tribuent à garder intact votre cap­i­tal san­té.

On par­le aujourd’hui de vivre le plus longtemps pos­si­ble. Oui, mais en san­té opti­male.

Je vous invite à lire le sujet suiv­ant : https://sanoptimax.com/joie-et-sante-au-quotidien/

Portez-vous bien !

Laisser un commentaire