La beauté du couple

Le Mariage ! Pourquoi ?

Le plus beau jour du reste de ma vie — Le mariage est un nou­veau départ

As-tu trou­vé une bonne épouse ? Tu as ren­con­tré une per­le rare d’une grande valeur ! (Parole Vivante)

Il existe un ordre par­fait dans l’Univers qui per­met la vie telle que nous la con­nais­sons sur cette planète appelée Terre. La vie y est abon­dante, floris­sante, lux­ueuse, opu­lente. Que nous nous pro­je­tions dans l’infiniment grand ou l’infiniment petit, rien dans la beauté et dans l’ordre n’est lais­sé au hasard. Il y a sans doute une volon­té délibérée qui se cache der­rière cette mag­nif­i­cence. Pour ce que nous savons du sys­tème solaire, il y a le soleil et la lune. Ils ser­vent à compter les temps et les épo­ques et sont d’une pré­ci­sion telle que l’homme peut aujourd’hui prévoir quand arriveront les éclipses solaires et lunaires des décen­nies à l’avance.

Autour de ces deux astres gravi­tent des planètes dont la Terre avec une pré­ci­sion qui fait pâlir le meilleur des hor­logers. Ce sys­tème ressem­ble étrange­ment à la struc­ture de l’atome, dont nous savons qu’il est fait d’un noy­au cen­tral en deux par­ties, com­posé d’un pro­ton et d’un neu­tron autour duquel gravi­tent égale­ment des élec­trons.

Nous con­nais­sons tous égale­ment les con­séquences désas­treuses de la fusion ou de la fis­sion de l’atome.


L’or­dre règne dans l’u­nivers — Notre sys­tème solaire en témoigne

Pour abon­der dans l’ordre des choses il y a la famille. Elle se com­pose d’un homme (le père), d’une femme (la mère) autour duquel il y a aura un ou des enfants. Il existe une forme de sta­bil­ité, de sécu­rité tant que cet ordre établi n’est pas per­tur­bé par des désor­dres intérieurs ou extérieurs à cette cel­lule.

Dans le passé, lorsque cet ordre était respec­té, la société toute entière se por­tait bien. Quand cet ordre n’est plus respec­té, célébré, hon­oré, il règne la con­fu­sion, la désunion, la dis­corde avec l’insécurité gran­dis­sante où cha­cun fait n’importe quoi avec les con­séquences qui s’ensuivent.

Fort heureuse­ment il existe encore quelques per­son­nes qui résis­tent encore et tou­jours face à cette mon­tée de l’individualisme, du nar­cis­sisme, du nom­bril­isme, du cha­cun pour soi. Ces derniers, quelles qu’en soient les raisons, font per­dur­er une insti­tu­tion vieille comme le monde à savoir le mariage.

Mariage pour la procréation

La famille con­tribue à la san­té et au bien-être de la société



LE MARIAGE ! COMMENT LE RÉUSSIR ?


La ques­tion qui se pose est celle-ci : sommes-nous faits pour vivre seul ? Non !

Le grand mys­tère de la vie veut que nous soyons tou­jours accom­pa­g­nés. Enfant, nous sommes assistés par nos par­ents. Adulte, nous recher­chons une per­son­ne pour nous tenir com­pag­nie. En affaires, nous nous asso­cions pour réalis­er un pro­jet ou entre­pren­dre. C’est un besoin essen­tiel de partager notre vie avec quelqu’un d’autre.

Encore faut-il que ce soit la bonne per­son­ne. Une per­son­ne, dif­férente de nous, certes, mais qui nous ressem­ble. C’est là une gageure. Aujourd’hui, un regard, une parole échangée, un effleure­ment et nous nous embar­quons dans une aven­ture que ni l’un ni l‘autre ne con­trôlons. Les mag­a­zines, les horo­scopes, et autres revues nous par­lent de ren­con­tres de toutes sortes selon la sai­son, la mode du moment, et tout cela se ter­mine bien sou­vent mal et laisse des cica­tri­ces indélé­biles. C’est de la con­struc­tion sur du sable et au moin­dre souf­fle de vent, une vaguelette et le château que nous con­stru­isons s’écroule. Et l’aventure con­tin­ue encore et encore. Nous nous dis­per­sons pour nous enlis­er plus encore jusqu’à finir de nous engloutir totale­ment. Or, nous savons qu’une con­struc­tion demande énor­mé­ment d’énergie, du temps, de la per­sévérance, que notre désir est de con­stru­ire durable­ment, et le plus impor­tant de tout, celui de combler la vie de l’autre.

Dans le cadre d’une rela­tion intime, il n’est pas rare que nous employions cette expres­sion : je ‘cherche’ un con­joint ! Alors, nous remuons ciel et terre pour ‘trou­ver’ cette per­le rare afin de combler ce besoin. Dans cette action, nous provo­quons des événe­ments. Bien sou­vent, nous sommes déçus de ne pas être sat­is­faits de notre ‘recherche’. Les choses ne se pré­cisent pas comme nous le souhai­te­ri­ons. Nous devenons amers, agacés, irri­ta­bles, ombrageux, voire vio­lents dans notre com­porte­ment envers les autres. Nous ren­con­trons quelqu’un, et tout de suite, nous con­sid­érons comme acquis notre pro­pre désir, notre besoin, sans tenir compte des desider­atas de l’autre. Lors du pre­mier jour, une peur s’installe en nous. La peur de per­dre encore notre nou­velle acqui­si­tion. Nous pen­sons en notre for intérieur que les choses marcheront selon notre bon plaisir et que l’autre va se sat­is­faire de cette rela­tion. “Il est beau, il est gen­til, il a de bonnes manières, il me fait rire, il me fait plein de cadeaux.” “C’est super, c’est chou­ette !” Vive la vie !

Con­nais­sez-vous encore ce mot : « Fiançailles ! » L’avez-vous con­nu ? Le con­nais­sez-vous ? Est-ce encore aujourd’hui la con­di­tion essen­tielle d’un bon­heur partagé durable dans le cadre du mariage ?

J’ai employé les mots ‘cherche’, ‘recherche’, ‘trou­ve’. J’emploierai main­tenant le mot ‘ren­con­tre’.


QUELLE SOLUTION ?

Stop ! Ne ‘cherchez’ plus !

Le Mariage rend la vue - Prenez-le très au sérieux

Soyez réal­iste — Descen­dez de votre petit nuage


ALORS, QUE FAIRE EN ATTENDANT DE RENCONTRER L’ÂME SŒUR ?


Tra­vaillez votre beauté intérieure ! Chaque matin, attablez-vous, prenez un miroir et regardez-vous longue­ment ! Par­fois, votre regard fuira ! Ramenez-le sur vous ! Exam­inez en détail vos yeux, votre nez, votre bouche, vos dents, vos oreilles, vos cheveux, votre cou, vos épaules. Sur­prenez-vous à voir ce qui se cache der­rière votre front. Met­tez à nu vos pen­sées intimes, pro­fondes, vos désirs, vos pas­sions, vos attentes, vos sen­ti­ments, vos émo­tions. Regardez-vous encore longue­ment et par­lez avec vous, posez-vous les bonnes ques­tions, au besoin notez-les dans votre cahi­er spé­cial ; dites-vous : « Je m’aime, je m’aime vrai­ment, sincère­ment ! » Dites à votre reflet : « tu es mon meilleur ami ! » Le matin, avant de vous lever de votre lit, déten­dez-vous et sur­prenez-vous à sourire. Gardez ce sourire en toute cir­con­stance, toute la journée. Lorsque vous faites une bêtise, au lieu de mau­gréer, souriez-vous et par­don­nez-vous. Errare humanum est !

Passez en revue tous ceux qui vous ont causé un tort quel­conque. Alors, ouvrez vos bras, fer­mez vos yeux, lev­ez votre tête vers le ciel et dites : « Je vous accorde mon par­don, je vous donne tout mon amour, je vous aime ! » Faites cela, vous vous sen­tirez bien ! Collez sur vos murs des petits papiers sur lesquels vous écrirez ces belles qual­ités que sont : « ‘Amour’, ‘Com­pas­sion’, ‘Empathie’, ‘Bon­té’, Douceur’, ‘Maîtrise de soi’, ‘Bien­veil­lance’, ‘Ami­tié’, ‘Beauté’. Cul­tivez votre jardin secret en silence avec endurance.

Revis­itez votre garde-robe et habillez-vous en con­séquence avec le plus grand soin. Recherchez les pro­fes­sion­nels de l’habillement pour vous con­seiller. Sachez que tout con­seil est gra­tu­it, usez-en. Ils seront heureux de le faire. Changez de coif­fure au besoin. Atten­tion à votre lan­gage ! Que votre parole soit assaison­née de sel !

Devenez une nou­velle per­son­nal­ité. Reflétez-la sans honte ! Vous décou­vrirez vos vrais amis. D’autres se moqueront et par­tiront. N’ayez aucun regret. D’autres, qui vous ressem­bleront, ne man­queront pas de se man­i­fester. Lors, ouvrez-leur vos portes. Cessez de rechercher chez les autres les petits détails incon­venants qui gâchent l’amitié, la rela­tion. Cherchez plutôt la plus petite par­celle de ce qu’il y a de bon, de beau chez l’autre.

Inscrivez-vous dans des cer­cles de dis­cus­sions, asso­ci­a­tions, et autres cen­tres dignes d’intérêts. Ne cessez jamais de chercher à vous per­fec­tion­ner. Lorsque vous man­quez à l’un de ces devoirs, ne vous découragez surtout pas, mais con­tin­uez à entretenir chez vous, dans votre cœur, la flamme du désir de votre belle vie riche et rem­plie. Pour­suiv­ez la con­struc­tion de votre beauté intérieure sans relâche à la manière des chercheurs d’or qui passent leur vie à trou­ver ce métal pré­cieux qui font bien sou­vent le bon­heur des autres. Eux-mêmes ne prof­i­tent pas puisqu’ils cherchent. Vous me com­prenez ?

Le mariage c'est affronter à deux les joies et les peines !

Seuls au monde ? — À deux vous êtes plus forts !


POUR UN MARIAGE HEUREUX


Il y a des règles à respecter pour que le mariage soit solide et durable !

  • Ayez un tra­vail sta­ble
  • Con­stru­isez la mai­son du bon­heur
  • Vivez en tant que mari et femme durant 3 années au moins avant d’enfanter
  • Priv­ilégiez la com­mu­ni­ca­tion entre vous
  • Apprenez à vous par­don­ner
  • Bâtis­sez votre mariage
  • Devenez le parte­naire idéal en ayant de l’égard pour l’être aimé
  • Faites tout pour ren­dre votre mariage heureux
  • Com­pli­mentez sans cesse votre parte­naire
  • Écoutez, votre con­joint a quelque chose à vous dire.
Voici l'anneau nuptial !

Ceci est le signe de l’al­liance entre deux êtres qui se lient pour la vie en com­mun

 
« Votre beauté extérieure sera le reflet de votre beauté intérieure. »


Quand vous aurez fait toutes ces choses qui sont men­tion­nées ci-dessus, l’Univers ne man­quera pas de vous remar­quer et vous répon­dra. Il amèn­era vers vous comme sur un plateau la per­son­ne qui fait la même démarche que vous. Prenez le temps de vous con­naître et con­stru­isez ensem­ble cette cel­lule forte et indis­so­cia­ble con­tribuant ain­si à une société juste et équitable.

“Je voudrais qu’il soit pos­si­ble pour deux êtres de se dévelop­per ensem­ble, côte à côte, et de s’ap­porter mutuelle­ment de la joie. Sans qu’il faille tou­jours que l’un des deux soit réduit à néant pour que l’autre puisse rester fort.” Liv Johanne ULLMANN (Actrice, réal­isatrice, scé­nar­iste)

La danse de la vie !

L’im­age du bon­heur qui doit per­dur­er pour l’or­dre de l’U­nivers

Le quo­ti­di­en après le mariage ! C’est ce qui fait dur­er le cou­ple !

Pour votre voy­age de noces, pourquoi ne pas vous plonger dans la nature sauvage qui est une véri­ta­ble source d’in­spi­ra­tion pour votre vie future ! Lais­sez-vous guider par notre explo­ratrice du 21ème siè­cle en cli­quant sur le bou­ton ci-dessous :


Pour un mariage heureux, il y a des petits gestes au quo­ti­di­en à ne pas man­quer. Vous savez que la vie est une grande école où nous n’avons de cesse d’ap­pren­dre. Aus­si inspirez-vous de ce sujet en cli­quant sur le lien ci-dessous
pour que votre bon­heur soit au ren­dez-vous !

Laisser un commentaire