Lire, c'est voyager !

Lire pour s’enrichir

Je dis que lire pour s’enrichir est une pas­sion. Nous sommes au vingt et unième siè­cle et le livre, quoi qu’on en dise, reste une pas­sion pour tous ceux qui ont envie de s’enrichir matérielle­ment, physique­ment, spir­ituelle­ment, morale­ment, intel­lectuelle­ment. Le livre est la porte de la vie. Une porte vers l’extérieur, vers l’inconnu, l’insondable, l’inexplicable, le mer­veilleux.

Qu’est-ce qu’un livre ?

Essayez d’imaginer un monde sans livre pour nous expli­quer l’univers vis­i­ble et invis­i­ble, l’infiniment grand et l’infiniment petit, l’histoire passée et présente, la géo­gra­phie de lieux, de sites insoupçonnables, tous rival­isant d’une beauté sans nom. Lire pour s’enrichir nous ouvre grandes les portes du savoir, de la con­nais­sance dans le domaine que nous voulons explor­er. Le livre nous per­met de mieux con­naître notre être, son fonc­tion­nement, ses aspi­ra­tions, son devenir, la Terre sur laque­lle nous vivons. Tout cela est pos­si­ble grâce aux nom­breux livres qui ornent les rayons des bib­lio­thèques, médiathèques, librairies et même notre bib­lio­thèque per­son­nelle.

Croyez-moi le livre est présent en abon­dance. Il y en pour tous les goûts, pour tous les âges, pour tous les peu­ples de la Terre. Il est à la portée de tout le monde lorsqu’on prend la peine de se ren­dre sur les étals des vide-gre­niers, bro­cantes, et qu’on trou­ve le livre recher­ché sou­vent à des prix dérisoires.

Lire pour s’enrichir – En quoi est-ce une passion ?

Le livre est un objet matériel. La pre­mière chose que vous voyez dans le mag­a­sin, c’est sa cou­ver­ture en général et son titre en par­ti­c­uli­er qui vous inter­pel­lent. Le livre est attrayant, agréable à regarder, il répond à la ques­tion que vous vous posez. Vous le prenez en main, que c’est agréable au touch­er, à caress­er la cou­ver­ture. Vous feuil­letez les pages, soyeuses par­fois.

Le livre a une odeur, celle du papi­er, de l’encre. La typogra­phie vous plaît. Il y a des illus­tra­tions qui agré­mentent le texte. Vous vous met­tez à lire la note de présen­ta­tion sur la qua­trième de cou­ver­ture, et puis vous vous intéressez à l’écrivain, son par­cours, sa biogra­phie. Vous vous posez la ques­tion de savoir ce que ce livre peut vous apporter de plus dans votre vie de tous les jours. En quoi ce livre peut vous enrichir. Enfin, vous passez à l’action, il vous le faut ! Acheter un livre est un enchante­ment !

La poésie est la flânerie de l'esprit. lire pour s'enrichir y contribue
Un grain de poésie suf­fit à par­fumer tout un siè­cle — José Mar­ti

Lire pour s’enrichir – Est-ce la simple raison ?

De prime abord oui. Nous avons soif de con­nais­sance. Le besoin de grandir, aller de l’avant, de nous sur­pass­er est en cha­cun de nous. Nous avons pour cela besoin d’une aide extérieure qui nous mon­tre la voie à suiv­re, le chemin que nous devons suiv­re pour attein­dre l’objectif que nous nous fixons. Le livre reste un bon moyen de nous guider sur la route de la vie. Il est notre coach de vie, un coach qui nous explique ce que nous devons faire, à notre rythme, sans nous press­er, sans nous stress­er.

Le livre est sem­blable à un ani­mal fidèle qui vous attend patiem­ment, posé sur votre table. Il répond à chaque fois que vous le prenez en main, que vous ouvrez ses pages, et après que vous avez véri­fié la table des matières, il vous indique exacte­ment à quelle page vous ren­dre. Si c’est un livre pra­tique, vous pou­vez com­mencer par la fin, le com­mence­ment, le milieu. Cela n‘a pas d’importance, parce que sa struc­ture vous per­met de répon­dre à la ques­tion que vous vous posez sans avoir à le lire dans son entier. Le livre est et restera une belle créa­tion qui vous nour­ri­ra l’esprit, fera bondir votre cœur de joie, vous apportera la con­fi­ance en vous…. et vous entraîn­era dans des aven­tures que vous ne pour­rez vivre en réel, faute de moyens, faute de temps. D’autres l’ont fait à votre place.

Prenez le temps de lire pour s'enrichir chaque jour, dix minutes minimum. Enrichir son esprit modifie notre perception du monde
Peu importe à quel point vous pensez être occupé, vous devez trou­ver du temps pour lire (Con­fu­cius)

Lire pour s’enrichir – Dans quels domaines ?

Je vous assure qu’il y en a pour tous les goûts. Que vous aimiez la chas­se, la pêche, la mer, la mon­tagne, l’architecture, la mode, l’univers, la cui­sine, les arts, la musique, le sport, la danse, le développe­ment per­son­nel, l’histoire, la géo­gra­phie, le voy­age, la sci­ence, la médecine, la cou­ture, le dessin, la sculp­ture, les métiers, la poli­tique, l’économie, la famille, la reli­gion, la spir­i­tu­al­ité, les armes, le jar­di­nage, la flo­re, la faune, et j’en passe. Tous les sujets sont traités. Sans compter la presse, les heb­do­madaires, les quo­ti­di­ens. Vous avez une pas­sion ? Il y a une presse spé­cial­isée pour vous !

En traî­nant mes pieds au milieu des nom­breux livres qui ornent les rayons de librairie, je me rends compte que main­tenant on trou­ve des Bibles de tout. Pen­dant longtemps, la Bible était con­sid­érée comme le Livre Saint par excel­lence, et seuls des aver­tis ou ini­tiés y avaient accès. Jusqu’à ce que le mot bible ait été vul­gar­isé, si bien que main­tenant on peut trou­ver la bible de l’art culi­naire, la bible du bien-être, La bible du jar­di­nage, la bible du sur­vival­isme, la bible du run­ning, la bible du Yoga, la bible de l’homme mod­erne et j’en passe. Soit dit en pas­sant, le mot Bib­lia est un mot grec sig­nifi­ant Livres.

Lire pour s'enrichir par le livre est la porte de la vie, de la sagesse
Une pièce sans livres, c’est comme un corps sans âme (Cicéron)

Pourquoi lire pour s’enrichir ?

Depuis le berceau, l’homme lit. Il enri­chit son esprit, son intel­lect. Au bébé, on lui offre son livre en tis­su lavable. À l’école, l’enfant a ses livres sco­laires. À l’université, l’étudiant a son livre dans sa spé­cial­ité. Enfin, il y a les romans d’amour, policiers, aven­tures, la liste est sans fin.

À chaque fois que je vais en librairie ou dans les rayons livres de mag­a­sins, il me vient à l’esprit cette pen­sée proférée par un sage de l’antiquité : « À faire beau­coup de livres, il n’y a pas de fin, les fréquenter beau­coup est fati­gant pour la chair !*

Ce qui ne m’empêche pas de me pro­cur­er un beau livre que je prends en main, que je tourne, le retourne, le feuil­lette, et l’emporte avec moi pour enrichir ma bib­lio­thèque déjà bien gar­nie.

Pour ma part, je sais que lirai jusqu’à ma mort. Parce que j’ai une soif insat­is­faite et insa­tiable de con­nais­sance, depuis que j’ai eu les moyens de me pro­cur­er des livres. Lire est ma pas­sion. Le livre est mon ami.

Enfant, je vivais en pen­sion chez des gens chez qui il n’y avait aucun livre, aucun dic­tio­n­naire, aucun jour­nal, aucune revue. Ce qui ne m’a pas empêché d’apprendre à bien lire, à aimer la lec­ture et d’en faire mon chevet per­ma­nent. Je suis curieux de tout, je lis tout ce qui me passe sous la main. Mais j’ai ma préférence pour les livres de médecine douce, surtout asi­a­tique et ori­en­tale, ain­si que le bien-être en général et la nature en par­ti­c­uli­er.

Lorsque je prends un livre, quel qu’il soit, je me rends compte qu’il existe un abîme face à mon degré d’ignorance et je me dis qu’il me faudrait plusieurs vies pour combler cette lacune. Mais je ne perds jamais espoir. Je sais que le peu qu’il m’est don­né d’apprendre aujourd’hui, est un grand pas vers ce que je dois savoir afin de men­er une vie riche et abon­dante.

Lire pour s'enrichir contribue à votre épanouissement intellectuel, spirituel, mental
553Celui qui lit pos­sède des ailes qui lui per­me­t­tent de s’en­fuir dans des pays mer­veilleux (Michel Tournier)

Comment avoir une vie merveilleuse ?

1 – Examinez votre être intérieur.

Posez-vous les bonnes ques­tions sur ce que vous voulez réelle­ment, véri­ta­ble­ment. Vous êtes à vos yeux la per­son­ne la plus impor­tante qui soit. Intéressez-vous à vos besoins physiques, men­taux, spir­ituels, intel­lectuels. Tout le reste vous sera ajouté sans vous en ren­dre compte.

2 – Faites-vous aider par une lecture enrichissante.

Choi­sis­sez la lec­ture qui vous con­vient le mieux, celle qui vous fait grandir, vous élève. Le livre qui élève votre corps, votre esprit, vous enchante. Le livre doit être votre coach. Celui qui vous mène vers la per­fec­tion de votre être.

3 – Soyez passionné par ce que vous faites.

Il y a bien une chose que vous aimez plus par­ti­c­ulière­ment. Lorsque vous l’aurez cernée, faites tout votre pos­si­ble pour vous spé­cialis­er dans ce domaine par l’acquisition du livre qui vous aidera, vous accom­pa­g­n­era dans votre démarche sans relâche­ment.

4 – Cherchez et éliminez les toxiques.

Prenez du temps pour vous. Apprenez à dire NON ! Notez vos aspi­ra­tions, vos désirs dans un cahi­er spé­cial, et surtout vos pro­grès dans vos efforts pour devenir cette per­son­ne nou­velle.

5 – Célébrez vos réussites.

Faites la fête aus­si sou­vent que vous le pou­vez, en vous prom­enant, en écoutant de la musique que vous aimez, en chan­tant, en dansant. La fête ne con­siste pas en des dépens­es somptueuses en com­pag­nie de plein d’ami(e)s. Ayez votre cœur en fête même si vous êtes seul. Partagez votre joie tout autour de vous à chaque fois que cela est pos­si­ble. Resplendis­sez.

Un incon­nu a dit : « Vous n’êtes pas venu à la vie, la vie est venue vers vous ! »

Accueillez à bras ouvert cette vie qui vient à vous ! Célébrez-là, même dans l’adversité, et surtout dans l’adversité comme le dit si bien Trai Nguyêñ : « L’eau s’écoule, les mon­tagnes s’effondrent, mais le peu­ple et le pays sont immuables face aux intem­péries. »

Lire pour s'enrichir détend votre corps
Vivez si vous m’en croyez, n’at­ten­dez pas à demain, cueillez aujour­d’hui les ros­es de la vie. (Pierre de Ron­sard)

Lire n’est pas tout !

J’aime bien cette pen­sée de Paul Guth : « Le plus bel épanouisse­ment d’une pen­sée, c’est l’acte ! »

Lire pour s’enrichir l’esprit, l’intellect, est une façon de décou­vrir le monde avec sa richesse et sa diver­sité, d’acquérir des com­pé­tences, de meubler le temps qui passe. Mais il faut agir. Il est néces­saire d’ajouter des actes à la con­nais­sance et au savoir. Un sage a dit : « La con­nais­sance gon­fle, mais l’amour édi­fie. » Or, l’amour est une action. L’amour pour ses par­ents, l’amour pour l’être aimé, l’amour envers les ani­maux, envers la créa­tion, l’amour du tra­vail bien fait, tout doit être fait avec un esprit d’amour qui est plus qu’un sen­ti­ment. Je cite encore un incon­nu : « Il n’y a pas d’amour, mais des preuves d’amour. »

Ayez tou­jours un regard posi­tif sur le livre écrit par quelqu’un qui vous veut du bien !

Le bon­heur est dans la recherche du meilleur de soi : https://sanoptimax.com/trouver-son-bonheur/

Autre sujet :

https://sanoptimax.com/pardon-source-du-bien-vivre/

https://sanoptimax.com/joie-et-sante-au-quotidien/

https://sanoptimax.com/la-spiruline-un-aliment-complet/

Laisser un commentaire