À Propos

JE VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE SUR MON SITE !

Qui suis-je ?

Je m’appelle Maxime Lamar­que, j’ai soix­ante-qua­torze ans, je me sens en pleine forme car je mène une vie saine et équili­brée. Mon ‘sport’ favori est la marche comme le pré­conise aujourd’hui de nom­breux médecins. En lieu et place de la voiture, j’utilise plus sou­vent les trans­ports en com­mun pour mes longs déplace­ments ain­si que mes cours­es en ville voire au super­marché. En plus d’une ali­men­ta­tion riche, var­iée, col­orée je prends des com­plé­ments ali­men­taires pour pal­li­er aux carences dues à l’alimentation dite moderne.

Prise de conscience 

Il y a un moment de votre vie où vous vous regardez et vous dites qu’il y a quelque chose à faire de ce qui vous reste de vie. Croyez-moi, n’attendez pas pour vous pos­er la ques­tion. Je vous invite à vous pos­er aujourd’hui la ques­tion : Que serai-je dans dix ans, vingt ans ! 

Femme de 94 ans (97 aujour­d’hui) qui respire la san­té, le bien-être !

Un événe­ment majeur dans ma vie m’a amené à pren­dre des dis­po­si­tions dras­tiques pour apporter ce change­ment nécessaire. 

Créez votre vie selon votre désir et ne lais­sez pas le hasard, la chance ou le des­tin le faire à votre place.

De la mort à la vie : comment j’ai « ressuscité »

En 2007 j’ai con­trac­té une mal­adie trop­i­cale appelée chikun­gun­ya due à un virus véhiculé par un moustique.

Le plus éton­nant dans cette affaire, c’est que je fus la seule vic­time de ce fléau qui s’est abat­tu sur ma région. Dans mon entourage, ma mère (84 ans à l’époque), mon frère, ma sœur, leurs enfants, les voisins, tous furent épargnés.

Pour ma part, j’ai subi le mar­tyr durant un long mois de douleurs, de souf­frances physiques et men­tales. Dans ces moment-là, je me posais la ques­tion, pourquoi moi ?

Pour mon­ter à l’étage de la mai­son, je pre­nais l’escalier à recu­lons dans les deux sens à cause de mes artic­u­la­tions paralysées.

Je ne croy­ais jamais plus pou­voir marcher. Les mal­léoles de mes deux pieds étaient atteintes. Il n’y avait plus de mou­ve­ments de bas­cule­ment au niveau de mes chevilles. Cette absence de mou­ve­ments était accom­pa­g­née de douleurs atro­ces au niveau des pieds et des poignets.

Une femme de médecin croisée par un heureux hasard me dit : « Fais une cure de chlorure de mag­né­si­um ! » Ce que je fis aussitôt !

Rapi­de­ment, je retrou­vais ma san­té, la douleur quit­tait mes mem­bres, mes artic­u­la­tions et mon moral reve­nait au beau fixe.

Quelque mois plus tard je me met­tais en route pour une marche qui a duré qua­tre mois. Au total j’ai par­cou­ru à peu près 2 200 kilo­mètres avec pour com­pagnon mon sac à dos.

J’ai renou­velé ces march­es en 2010 et 2017. 

Après cela je me suis ren­du au Pays de Galles dans un ashram pour me famil­iaris­er avec la nour­ri­t­ure végé­tari­enne. Le résul­tat fut que mon poids s’est sta­bil­isé, je me sen­tais bien dans mon corps et dans ma tête.

Croyez-moi, les rési­dents habitués à cette ali­men­ta­tion se por­tent très bien. Je n’ai pas ren­con­tré de per­son­ne ché­tive, malade, carencée en quoi que ce soit. L’ambiance était for­mi­da­ble, le sourire per­ma­nent, con­vivial, bon enfant. Je me suis sen­ti renaître, mon opti­misme était à nou­veau au top.

C’est ain­si que je pris con­science de la vie en par­faite san­té, grâce à une bonne ali­men­ta­tion riche et var­iée et l’importance de la com­plé­men­tar­ité de l’alimentation.

La ques­tion se posait alors : com­ment trou­ver une alter­na­tive entre ce qu’offre le marché actuel de l’alimentation et l’émergence de com­plé­men­tar­ité d’aliments ? Cette com­plé­men­tar­ité qui nous apporte ou prévient la défi­cience d’aliments naturels, de macro et micro nutri­ments, d’oligo-éléments sus­cep­ti­bles de répon­dre à notre besoin quo­ti­di­en de ces sub­stances naturelles bonnes pour notre san­té globale !

Comment est né mon projet ?

Mon pro­jet est né de ma volon­té d’assister à des salons sur le bien-être à Paris et à des sémi­naires sur l’alimentation, la san­té glob­ale, le bien-être.

J’ai ren­con­tré le Pro­fesseur Hen­ri Joyeux et son épouse, nutri­tion­niste, écouté ses dis­cours, adhéré à sa let­tre sur la san­té globale.

Enfin, je me suis intéressé aux réseaux MLM sur des pro­duits sus­cep­ti­bles de com­pléter mon ali­men­ta­tion en élé­ments, oli­go-élé­ments qui exis­tent à l’état naturel pour notre bien-être.

Aujourd’hui j’œuvre au sein d’une société d’économie col­lab­o­ra­tive qui a pour nom Stand Up. Stand Up en français veut dire tout sim­ple­ment Debout ! Debout et marchez ! Allez de l’avant ! Ne vous lais­sez jamais abat­tre. Soyez tou­jours à la recherche de ce qui est bon pour vous comme ça l’a été pour moi !

Ce site sanoptimax.com a pour voca­tion de vous faire con­naître une vie nou­velle où ce n’est plus l’argent qui est au cœur de votre com­bat mais plutôt l’humain grâce à l’opportunité Stand Up.

Je vous invite égale­ment à nav­iguer à votre aise sur ce site pour savoir com­ment chang­er votre vie et la ren­dre plus attrayante, plus vivante, pour con­naître le suc­cès dans vos affaires.